La Vallée de la Jeunesse

Expo 1964

Y aurait-on trouvé la source de Jouvence pour mériter pareille appellation? Presque. Plus prosaïquement, la Vallée de la Jeunesse tire son nom de l’Expo 64 dont elle est l’un des souvenirs, au même titre que la plaine de Vidy.

Sa localisation un peu excentrée n’en fait pas forcément une destination évidente. Mais le déplacement sera largement récompensé. Avec son cheminement en pente douce, ses milliers de rosiers et son architecture hors du commun, la Vallée de la Jeunesse paraît presque irréelle, comme figée dans le temps.

A
Un brin d’histoire

Il n’y pas si longtemps coulait ici le Flon, l’une des trois rivières de Lausanne, avec la Louve et la Vuachère. Ce vallon était alors plus encaissé et peu propice à la balade. L’enfouissement du cours d’eau sur toute sa partie urbaine change la donne. Le site sert alors de décharge, ce qui permet de le combler à bon marché pour un futur aménagement, qui sera rendu indispensable par la légendaires Expo 64. L’entrée nord de la manifestation est en effet prévue au sommet de la Vallée de la Jeunesse. Au sud, le «jardin Nestlé», et ses airs de soucoupe volante, est dévolu aux enfants. C’est de là que la Vallée de la Jeunesse tire son nom.

NDLR
Quant à la roseraie, symbole de jeunesse, elle se greffe sur le site quelques années plus tard et son inauguration a lieu en 1973.
B
Les points d’intérêt

Le visiteur, après être passé devant une place de jeux particulièrement ingénieuse, arrive vite au niveau de la roseraie. Les plantes y sont présentées en gradins, presque à la manière d’un théâtre antique, et des chemins concentriques les parcourent jusqu’à une agréable pièce d’eau. Le chemin guidera ensuite le visiteur jusqu’à un étrange bâtiment au toit concave, souvenir de l’Expo 64 et qui abrite aujourd’hui l’Espace des inventions, un musée scientifique interactif pour les enfants, ainsi qu’une halte jeux. Impossible enfin d’éviter l’ancienne garderie d’enfants construite par Nestlé lors de l’exposition nationale (voir notes). Et pour celui qui aurait envie de prolonger la balade, il suffit de suivre le chemin qui nous amène à un autre «vestige» de l’Expo 64: la plaine de Vidy et les rives du lac.

NDLR
voir article 05
C
Mémoire,
Speicher,
Memoria.
D
Yannick Aviolat, 10 ans en 1964

Je me souviens d’une tour mobile et d’avoir mangé ma toute première raclette, qui plus est, dans les airs. Féerique!

E
L'Espace des inventions

L'immense coupole de la garderie Nestlé ne dépareillerait pas à Brasilia! Elle avait été conçue de façon à toucher l’imaginaire des enfants. Vestige de l’Expo 64 elle se situe aujourd’hui à proximité de l’Espace des inventions, un musée scientifique interactif pour les plus jeunes.

F
Les curiosités naturelles

La roseraie de la Vallée de la Jeunesse abrite quelques 8’000 rosiers qui constituent un véritable trésor végétal. Deux autres collections se cachent aussi sur ce coteau ensoleillé: la première présente près de 80 conifères nains et rampants, et la deuxième s’intéresse aux plantes vivaces. Autant dire le paradis des insectes butineurs! Ils ne sont pas les seuls à se plaire ici. Les oiseaux et toutes sortes de petits mammifères trouvent en effet un agréable refuge dans les cordons boisés qui encadrent la Vallée. D’autant plus que le site fait la jonction entre les cimetières de Montoie et du Bois-de-Vaux, deux autres oasis de calme pour la faune urbaine.

G

1964

espace pub

H
Surfer sur les vagues

Un aménagement de bosses permet aux skateurs et aux rollers de pratiquer leurs sports favoris.

I
Mémoire Deux,
Speicher Zwei,
Memoria Due.
04
Reportage
Photographies
L'insouciance en pente douce